L'aventure continue pour les porteurs d'idées

16 idées ont donc été déposées mais 4 n'ont pu être retenues :
- le projet de jardin partagé entre résidence Simone-Veil et école Jacques Prévert avait déjà été présenté l'an dernier ; nous avions déjà signalé à l'époque que ce projet existe déjà. Mais compte-tenu de la fragilité des publics concernés, il ne pourra être mis en oeuvre que lorsque les conditions sanitaires permettront les rencontres en toute sécurité.
- trois sont liées directement à la politique municipale d'aménagements des voiries pour faciliter les mobilités douces. Un groupe-projet Vélo associant des habitants volontaires a déjà pris les choses en main. Les premiers emplacements de stationnement devrait faire leur apparition dans les semaines qui viennent. Et un débat plus général aura de nouveau lieu durant la deuxième édition du Printemps des Mobilités.

12 idées restent donc en lice.
Leurs auteurs ont déjà été contactés, et invités à se retrouver en janvier. 
C’est désormais ensemble qu’ils aborderont l’étape suivante : découvrir une autre face de la vie municipale, celle du travail avec les services, pour transformer leur idée en projet. 

C'est Anaïs Clément, jeune diplômée en communication recrutée début novembre, qui leur servira de pilote jusqu’au moment du vote et facilitera leurs contacts avec tous les services d’appui (communication, techniques, administratif et financier…)
Puisque notre budget participatif est tourné vers la jeunesse, elle sera aussi présente pour acompagner la démarche engagée avec les enfants de l’Accueil de loisirs et du CMI durant les vacances de la Toussaint.
 
Jeunes et moins jeunes ont aujourd’hui tous la même mission : nous présenter au printemps des projets motivants, détaillés, réalisables et chiffrés. A découvrir en mai prochain, avant de voter pour vos préférés.

En lien avec :